Voyager à petit prix

Voyager à petit prix
20 h 01 min , 3 décembre 2012 2
Publié dans : BLOGUE VOYAGE

Je suis toujours entre deux voyages. Mes amies le savent et chaque fois qu’on se parle, elles me demandent quelle sera ma prochaine destination. C’est plus fort que moi, je ne tiens pas en place. Lorsque je rêvasse, je ne suis pas dans la lune, je suis quelque part sur la planète Terre!

Mon secret pour voyager si souvent, c’est de voyager à petit prix. Plus j’économise, plus vite je peux repartir vers une autre destination.

J’ai donc développé une foule de petits trucs pour voyager sans y laisser ma chemise.

J’oublie les grands hôtels, trop souvent hors de prix, et je préfère les auberges de jeunesse ou les petits gîtes bon marché. Les chambres sont petites et rustiques, mais propres et sécuritaires. Un peu partout à travers le monde, j’arrive à me dénicher un lit pour 20 $ la nuit alors que les hôtels 3 étoiles proposent rarement des chambres à moins de 100 $.

Ici, on voit la chambre que nous avions à Singapour l’été dernier. Il n’y a pas plus minimaliste! Mais après tout, on n’était pas là pour faire la grasse matinée…

Et ce n’est pas vrai que les auberges de jeunesse sont réservées aux étudiants. J’y croise souvent des familles, et même des retraités en cavale!

Le principal avantage de ces auberges : l’accès à une cuisine. On a tout à notre disposition pour se préparer de délicieux repas. Très pratique lorsqu’on n’en peut plus de manger au resto!

J’adore aller faire des emplettes au marché. Je me prépare ainsi de bonnes bouffes en utilisant les ingrédients du pays, mais sans vider mon portefeuille.

La bouffe de rue est aussi une excellente façon de manger à petit prix. Lorsqu’on privilégie les kiosques très achalandés, il y a très peu de risques de tomber malade. Si on doute de l’hygiène d’une petite cantine en particulier, on passe notre tour, tout simplement. Je n’ai jamais été malade, mais je demeure toujours vigilante.

La photo suivante, c’est à Kuala Lumpur. Le cuisinier était fier de me montrer ses chaudrons et les ingrédients qui entraient dans la préparation de ses recettes. Son honneur était en jeu. Aurait-il pris le risque de nous offrir un plat « pas frais »? Je ne pense pas…

J’utilise aussi les transports en commun. L’autobus, le métro et le train m’ont toujours rendu de fiers services. En prime, on y fait de belles rencontres!

Me voici à l’arrêt d’autobus de Tanah Rata en Malaisie… Je m’apprêtais à traverser presque la moitié du pays pour à peine quelques dollars.

Lorsque c’est possible, j’aime être hébergée par une famille. Au Guatemala, j’ai vécu 10 jours dans une famille pour 150 $ canadiens, incluant 3 repas par jour! Difficile à battre…

Voici Nelson et sa conjointe Juanita qui m’ont accueillie si chaleureusement à Antigua au Guatemala.

Au Maroc, nous avons aussi passé quelques jours chez une famille berbère, dans le désert, loin de tout. Oui, on a dormi sur le sol et on a eu pas mal froid. Mais l’expérience humaine était si riche que nous avons vite oublié ce petit inconfort.

Me voici avec Aecha, la doyenne de la famille Rahmani, chez qui nous avons passé quelques jours à nous observer et gesticuler pour nous comprendre. Moi qui ne parle ni l’arabe, ni le berbère et eux, qui ne parlent ni l’anglais, ni le français.

J’aime voyager autrement que dans les circuits tout inclus. C’est un défi pour moi que de trouver la façon la plus économique de découvrir un nouveau pays. Et très souvent, cette façon me permet de faire une immersion encore plus complète.

Bon, êtes-vous curieux de découvrir ma prochaine destination?

Roulement de tambour… Dans quelques jours, je partirai découvrir… La Martinique!

La Martinique est vue comme une destination luxueuse et c’est pour cette raison que je l’ai choisie. On l’associe aux voyages en amoureux, aux lunes de miel, aux forfaits tout inclus pour budgets bien garnis. Je pars avec l’intention de prouver qu’on peut aussi la visiter avec un mini budget.

Accompagnée de ma fille, elle et moi armées de nos sacs à dos, je compte explorer autrement cette île des Caraïbes. Nous logerons dans de petits gîtes et nous partirons découvrir l’île par nos propres moyens. Bien entendu, nous n’irons pas dans les luxueux complexes en bord de mer… mais je parie que nous vivrons de si belles aventures que le charme opérera encore plus. Je pars du principe que ce sont les gens qui font la richesse d’un pays, et pas seulement les plages et les paysages.

Nous partons donc à la rencontre des Martiniquais. J’ai hâte de découvrir leurs histoires, leurs plats chouchous et leurs traditions.

Je retourne faire mes bagages et la prochaine fois que je vous écrirai, je serai peut-être dans un hamac ou à l’ombre d’un palmier… qui sait? ;-)

À bientôt!

Geneviève

 

2 Responses

  1. Marie-Eve Plamondon dit :

    Bonjour,
    Nous préparons un voyage en famille pour l’automne avec nos 3 enfants (9 mois, 4 ans et 6 ans). Nous avons fait plusieurs pays seul ou en couple comme le Pérou, le Sénégal, le Maroc, le Grand-Nord canadien etc. Mais avec les enfants nous sommes plus conservateurs (Europe et Étais-Unis). Le Guatemala me semblait intéressant. Avez-vous gardé le contact avec les gens qui vous ont hébergés en pension? Sinon d’autres suggestions voyage pour environ 10 jours. Merci beaucoup pour votre excellent blog.
    Marie-Eve

    • Geneviève O'Gleman dit :

      Bonjour Marie-Eve,
      Je suis allée un peu partout avec ma fille… elle a 8 ans et elle a déjà visité 30 pays! Je n’ai jamais regretté et je n’ai jamais trouvé qu’une destination n’était pas bien adaptée. Bien entendu, je vérifie toujours pour que la destination soit sécuritaire, c’est pratiquement mon seul critère.

      Pour le Guatemala, il faut absolument éviter Guatemala City… vraiment pas sécuritaire malheureusement. Il faut s’assurer d’organiser un transport (avec les gens qui t’hébergent, ou avec l’hôtel) pour aller directement à Antigua, sans prendre les transports en commun. Trop de crimes s’y produisent, malheureusement. Mais une fois à Antigua, c’est calme, sécuritaire et très accueillant. J’ai adoré! Je me baladais partout dans la ville et jamais je ne me suis sentie « pas à ma place ». C’est une belle ville avec beaucoup à offrir. À partir de là on peut découvrir la région : nombreux volcans, plantations de macadam, de café, des ruines, le lac Atitlan, très beau et entouré de plusieurs villages, le marché de Chichicastenengo (toute la ville se transforme le jour du marché)… la famille où j’étais était très gentille et attentionnée et sa maison était très bien située. Voici comment rejoindre le père, Nelson, sur Facebook : https://www.facebook.com/nelson.delatorrecalderon

      Je suis aussi allée en Martinique seule avec ma fille (plusieurs billets sur le blogue). Hors des circuits touristiques et des formules tout inclus. Nous avons loué une voiture et nous avons sillonné l’ile de fond en comble en habitant dans de petits gîtes. Formidable expérience!

      Je te souhaite de beaux voyages avec tes enfants!
      Geneviève

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>