Un repas à la sénégalaise

Un repas à la sénégalaise
10 h 06 min , 25 février 2013 2
Publié dans : Afrique, BLOGUE VOYAGE

La semaine dernière, je vous ai raconté mon cours de cuisine sénégalaise avec la belle Kiné Diallo. J’ai été déroutée par la complexité de la recette qu’elle tentait si bien de m’enseigner… Je n’ai pas retenu la liste imposante d’ingrédients. Ce que j’ai retenu, ce sont les nombreuses différences entre leur façon de cuisiner et la nôtre.

Cette semaine, j’ai envie de vous raconter comment se déroulent les repas au Sénégal. Là aussi, il y a bien des différences! Savez-vous quoi? C’est exactement ce qui me passionne tant dans l’idée de voyager : les différences.

Ça me fait du bien de constater que tout n’est pas partout pareil. À l’heure de la mondialisation, où l’on peut manger un Big Mac au Maroc, boire un café Starbucks en Malaysie et avaler du Subway en Russie… ça me rassure lorsque je vois qu’il y a encore des endroits où l’on peut être dépaysés. Espérons que ces petits coins encore préservés ne soient pas américanisés de sitôt…

Au Sénégal, tout le monde pige dans le même grand plat collectif. Ça fait moins de vaisselle à laver! N’empêche que c’est très convivial. On peut choisir ce qu’on préfère manger, et en laisser dans l’assiette lorsqu’on n’a plus faim. Parfait lorsqu’on a un petit appétit et qu’on ne veut pas froisser la personne qui a cuisiné!

DSC_0485-p

Aussi, ne cherchez pas de table ni de salle à manger. Tout se passe au sol. On dépose le plat sur une nappe sur le plancher et tout le monde se réunit autour. Au Sénégal, on pique-nique tous les jours!

Il y a une « tablée » pour les grands…

DSC_0487-p

Et une autre pour les enfants.

DSC_0475-p

Je dois vous dire que j’ai été pas mal fière de ma fille ce jour-là. Elle aurait pu être intimidée par toutes ces différences, mais au contraire, elle était comme un poisson dans l’eau. J’ai pris cette photo à son insu alors qu’elle était en grande discussion avec la grand-maman.

DSC_0476-p

Elle s’est si bien intégrée à la famille Diallo! Elle a adopté leurs habitudes en les imitant, sans jamais me demander quoi faire.

Jamais elle n’est venue se réfugier « dans ma jupe », jamais elle n’a passé de commentaires sur tout ce qui n’était pas « comme à la maison ».

C’est ce jour-là que j’ai réalisé que ma petite puce était devenue une grande voyageuse. Sans aide, sans consigne, comme un vrai petit caméléon, elle avait oublié ses habitudes québécoises pour vivre pleinement à la sénégalaise… Bravo ma grande!

On se retrouve la semaine prochaine pour d’autres anecdotes africaines.

À bientôt,

Geneviève

P.-S.- Voici la famille Diallo, qui nous a si gentiment reçus :

DSC_0503-p

Crédits photo : Geneviève O’Gleman et Stéphane Collin

 

2 Responses

  1. Murielle dit :

    Enfin une émission pas compliquée qui nous donne vraiment envie de cuisiner. Je me retiens sur ma chaise pour ne pas l’essayer tout de suite.. Vos recettes sont d’actualité, appétissantes et ô combien excitante! J’adore l’idée de reproduire de façon « santé » des vieux classiques comme le kraft dinner … Nos ados, on ne peut les changer mais les recettes oui!! j’embarque à 100% et vous venez de gagner une fidèle auditrice jusqu’à la fin.. bravo, vous êtes toutes les deux stimulantes et divertissantes.. vous faites une belle équipe ensemble! J’attens impatiemment la prochaine émission.. à suivre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>