Mon premier contact avec l’Afrique

Mon premier contact avec l'Afrique
12 h 07 min , 12 février 2013 0
Publié dans : Afrique, BLOGUE VOYAGE

En débarquant à Dakar, la capitale du Sénégal, je me suis tout de suite sentie ailleurs, à mille lieues de ma réalité québécoise. Dakar est une ville désordonnée. Et à vrai dire, une odeur de sueur, d’essence et d’ordures flotte un peu partout dans ses rues. C’est bruyant, c’est étourdissant.

Bref, on m’avait dit que Dakar était un passage obligé, et que ce n’était pas le plus beau coin du Sénégal.

Pourtant, j’ai adoré. J’ai du mal à vous dire pourquoi, mais il y a quelque chose de vibrant, d’excitant. Oui, mon nez a souffert au début. Oui, c’est poussiéreux, bondé et chaotique. Oui, c’est le bordel et il y a toujours du trafic. Mais il y a aussi un « je ne sais quoi » qui m’a charmée, contre toutes attentes.

Avant de partir, tout le monde me demandait ce que j’allais bien faire au Sénégal. Mettons que ce n’est pas une destination habituelle pour des vacances en famille…

J’avais envie depuis longtemps d’aller en Afrique. Mystérieux et bourré de préjugés… Je voulais découvrir ce continent par moi-même, loin des clichés de Vision Mondiale et des reportages aux nouvelles de 18 h.

Pourquoi le Sénégal? Mon calcul était simple. Seulement 7 heures d’avion séparent Dakar de New York. Le Sénégal est stable politiquement et on y parle le français. Pas question de se taper une foule d’escales, nous n’avions que deux semaines devant nous. Alors go pour le Sénégal.

En bâtissant mon voyage, j’ai réalisé que ma décision cartésienne s’est transformée en coup de cœur. Le Sénégal s’est avéré être un magnifique terrain de jeu pour la passionnée de bonne bouffe que je suis. Cours de cuisine, pêche en mer, récolte d’huîtres, visites de marchés, rencontres avec des pêcheurs… je n’en revenais pas de tout ce que le pays avait à nous offrir.

Au fil des prochains billets, je vais partager avec vous toutes ces belles expériences vécues au Sénégal. Je parie qu’ensuite, vous ne verrez plus le pays de la même façon.

Êtes-vous prêtes à être dépaysées?

Geneviève

P.-S. OK, ce n’est pas mon vrai de vrai premier contact avec l’Afrique, puisque je suis déjà allée au Maroc. Mais écrire « Mon premier contact avec l’Afrique subsaharienne », disons que c’est moins accrocheur comme titre… ;-)

Voici quelques photos pour vous donner un avant-goût.

Cette plage de pêcheur est à quelques pas du centre-ville de Dakar… à voir ce lieu apaisant, difficile à croire qu’on est si près du brouhaha de la capitale.

Nous voici dans les rues de Dakar, ça grouille!

Le transport en commun est bien différent de celui au Québec…

J’avoue, j’ai craqué… quel charme !

Un marché improvisé… et entouré d’eau usée nauséabonde. Bien représentatif d’un certain côté de la ville. Mais croyez-moi, Dakar a beaucoup plus à offrir.

Crédits photo : Geneviève O’Gleman et Stéphane Collin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>