Mes expériences gourmandes en Chine

Mes expériences gourmandes en Chine
14 h 32 min , 30 novembre 2011 15
Publié dans : Asie, BLOGUE VOYAGE

Chose promise, chose due. Voici mon voyage en Chine, vu par mes papilles… et elles en ont vu de toutes les couleurs!

Bien que le but premier du voyage était de faire un trek sur la Grande Muraille de Chine, un défi organisé par Diabète Québec pour financer la recherche sur cette maladie, la gourmande que je suis a saisi toutes les occasions pour s’imprégner des saveurs du Nord de la Chine. Je suis reconnaissante envers mes copains de trek qui m’ont endurée leur parler de scorpions et de marchés publics du début à la fin du voyage.

Mes découvertes culinaires chinoises, en 25 photos.

1. Un monde de découvertes au Marché du hutong de Zhong gu lou à Beijing.

2. Je me sentais comme une petite fille dans un magasin de jouets… malgré la barrière de la langue, je serais restée des heures et des heures dans cette épicerie du hutong de Zhong gu lou à Beijing.

3. J’ai mangé des «œufs de 100 ans», ce sont des œufs qui marinent dans une boue salée pendant environ 6 mois… et ils deviennent d’un violet-noir peu appétissant. Pourtant, ce n’est pas méchant du tout !4. Le tofu sous toutes ses formes ! En Chine, j’ai mangé plus de tofu que de poulet. Pendant le trek, et même dans les restos, on nous servait du tofu à toutes les sauces. Un voyage en Chine change complètement l’image « ennuyante » que nous avons du tofu.

5. Aller en Chine sans manger des dumplings… impensable !

6. Un dernier repas au resto avant d’attaquer le trek sur la Grande Muraille et ses repas de campements. Dans le Nord de la Chine, on mange beaucoup de nouilles de blé, de toutes les formes. Ici, elle m’ont été servies avec de la pâte de soya fermentée, du concombre frais, des œufs et des tomates. Très simple, très bon.

7. Notre premier souper de campement. Après un premier trek sur la Grande Muraille de Chine, nous étions affamés! Et nous nous sommes régalés… c’était meilleur qu’au restaurant! Mes papilles vont se souvenir longtemps de la variété et de la qualité des plats, rustiques et savoureux.  Chaque jour, il y avait toujours BEAUCOUP de légumes, parfaitement apprêtés.

8. Et voilà mon premier repas au pied de la Grande Muraille! Tout se mange dans un seul bol, avec des baguettes, bien sûr! Il y a du chou-fleur, des champignons, du céleri, des poivrons frits, des arachides et au fond, un peu de canard et du riz. 9. Voici la magicienne qui créait tous ces succulents plats dans une cuisine de campement (très) peu équipée. C’est madame Ming, la femme de notre guide, Zhang.10. Yves, un participant au trek, a eu la gentillesse de partager un pitahaya lors de notre premier jour sur la Grande Muraille – quel bon souvenir! Déguster ce fruit, à l’autre bout du monde, avec de gens que je connais à peine et qui deviendront des amis, c’est vraiment spécial. Je ne pourrai plus manger ce fruit sans penser à ce moment précis.

11. Au pied de la Grande Muraille, il y a avait aussi des abricots sauvages. Mais ce n’était pas encore la saison… dommage! ;-) 12. À défaut de pouvoir manger des abricots, je me suis rabattue sur les vers à soie! Sans blague, j’ai eu la chance de gouter à cette « bibite » dans un atelier de soie. Pour récupérer le cocon, qui servira à tisser la précieuse soie, les artisans doivent tuer le vers avant qu’il ne se transforme en papillon. Puisque rien ne se perd, ils mangent le vers. Oui, oui, ils le mangent! Ce n’est pas terrible, mais pas horrible non plus. Je peux au moins dire que j’y ai gouté! ;-)

13. Ce n’est pas la seule « bibite » que j’ai mangé en Chine! J’ai aussi goûté aux scorpions… j’en ai même mangé trois! C’est croustillant et salé, et j’en mangerais d’autres n’importe quand! Ce n’est pas comme les scarabées dont l’intérieur est vert, pâteux, et assez surprenant!

14. J’ai aussi mangé un mille-pattes au marché de nuit de Dong Hua Men. J’ai beaucoup insisté pour y aller, j’ai fait du « lobbying » auprès de Ken, le responsable du trek, de Gu Shouhai (notre gentil guide, alias Sébastien), et de mes copains de trek pour pouvoir aller à ce fameux marché. Ça valu le coup!

15. À Beijing, il faut absolument visiter les ruelles à l’est de la Cité interdite. Elles sont accessibles par la rue Wangfujing une rue bordée de magasins chics. Une fois entrés dans le hutong (quartier populaire) de Xiaoshamao, on est à mille lieues des grands magasins. On y trouve la cuisine populaire. Des soupes, des nouilles, des dumplings, mais aussi du serpent, des lézards et des sauterelles. Les odeurs, mais aussi le son des conversations chinoises m’habitent encore!

16. Voici un aperçu de ce qu’on y trouve, dans ces fameuses ruelles. J’en salive encore!

17. Manger du canard laqué de Pékin à Pékin : check ! (J’en fais un jeu… boire du Porto à Porto, manger de la moutarde Dijon à Dijon, des olives Kalamata à Kalamata… J’ai déjà quelques crochets à ma liste, et je continue!)18. Au détour d’une promenade dans le quartier des antiquaires (Liulichang), je suis arrivée dans le hutong Tongzi et en suivant les gens et leurs chariots vides, je suis tombée sur la place du marché! Que le hasard fait bien les choses… J’adore les marchés. Pour chaque pays que j’ai visité, les marchés occupent une grand place dans mes souvenirs et dans mon cœur.19. Partout en Chine, on trouve le longane, un fruit délicieux. Cousin du litchi, il est tout petit, doux, parfumé. J’adore!

20. Je ne peux pas en dire autant du durian, un fruit qui sent et goûte l’oignon, à la puissance 10! J’y avais déjà goûté à Montréal… et même si je sais que les Chinois adorent ce fruit, je n’ai pas jugé bon retenter l’expérience! Pardonnez ma retenue… ;-)

21. Les Chinois sont aussi très friands de yogourt à boire… Mais puisqu’il n’est pas pasteurisé et qu’il est servi chaud, après quelques temps au gros soleil, je n’ai pas osé. J’avais quand même un trek à faire et je n’avais pas envie d’être malade!

22. Voici la cuisine de la famille Zhou, qui nous a accueilli chez elle lors de notre passage à Pan long shan, au pied de la Grande Muraille.

23. Voici Zhou ke jun, qui habite Pan long shan avec son fils de 8 ans, son père et son grand-père de 90 ans (4 générations réunies). L’herbe qu’il tient dans ses mains se nomme xiang chun et il nous en a servi cuit dans une pâte à crêpe. C’était tellement bon !

24. Ce marché est situé au pied de la Grande Muraille, sur la partie nommée Mutianyu, au Nord-est de Beijing, une portion restaurée et plus touristique.

25. En Chine, la pêche est un symbole de longévité. Pendant qu’il est dans l’arbre, on appose un sigle chinois sur le fruit. Lorsque le fruit est mûr, on retire le collant et le sigle demeure apparent, puisque la peau du fruit n’a pas bénéficié du soleil à cet endroit. Les Chinois offrent ces fruits « de bonne fortune » en cadeau. Ils portent un message de prospérité et de bonheur et sont considérés comme un luxe. Ce sont en quelque sorte les vrais « fortune cookies » ! ;-)

Voilà! J’espère que je vous ai donné le goût d’aller en Chine – pour ma part j’y retournerais n’importe quand!

Mon voyage en Chine a aussi fait travailler mes jambes, si vous voulez voir ce que je leur ai fait endurer, c’est par ici : Mon défi sur la Grande Muraille.

__________________

Crédit photo : Geneviève O’Gleman (c) 2011

15 Responses

  1. Sylvie dit :

    C’est fou mais je t’ai lu comme si j’y étais!…Bravo pour la rigueur utilisée dans la publication des informations. Je te lève ma « tuque » bien haut! xo

  2. Geneviève Harringtn dit :

    Bonjour Geneviève,

    Un gros merci pour le voyage en Chine en photos. Tes images sont magnifiques et colorées !! Ça donne le goût d’aller en Chine !!

    Geneviève

    • Geneviève O'Gleman dit :

      Merci Geneviève, j’ai atteint mon but ! Je suis vraiment contente de t’avoir donné le goût de découvrir ce pays fascinant. Les gens, la culture, la bouffe, les paysages, l’histoire… ce pays a vraiment beaucoup à nous offrir.

  3. Violaine dit :

    Vraiment génial, Geneviève! Tu as tout de suite piqué ma curiosité. J’aime voyager avec toi parce que je suis aussi très gourmande!¸… Mais ça, tu l’as deviné. Merci de m’avoir fait partager tout ça. À quand le prochain voyage, déjà?

    • Geneviève O'Gleman dit :

      Merci Violaine ! C’est un plaisir de partager cette passion pour la bouffe et les voyages. Et pour répondre à ta question, dans un mois jour pour jour je serai quelque part en Scandinavie ! J’ai des frissons juste à y penser…

  4. Michel dit :

    Wow! Super! Quel voyage! Les dumplings et le canard de Pékin ont l’air délicieux!

    Mes parents (vietnamiens) adorent le Durion! Pourtant, je n’ai jamais été capable! Tu es gentille quand tu dis que ça sent l’oignon. Je le comparerais plutôt à du fromage bleu à la puissance 100!

    Merci pour les photos!

    • Geneviève O'Gleman dit :

      Ah bien tu me rassures Michel, je ne suis pas seule à fuir le durian ! Lorsque j’en ai acheté il y a quelques années, j’ai du jeter tout le contenu de mon frigo tellement l’odeur était imprégnée ! J’ai été des semaines à avoir du lait qui goutait le durian… ;-)

  5. Nathalie dit :

    Merci de partager ce périple avec tous… et ces belles images aussi ! Honnêtement il faut être « très ouvert » pour vouloir déguster tout ses aliments et bibittes qu’on ne connait pas, personnellement ça ne me fait pas saliver mais chapeau à toi de l’avoir fait!

    • Geneviève O'Gleman dit :

      Salut Nathalie, merci pour ce beau commentaire ! Je ne dirais pas que j’ai salivé et que je me suis délecté de ces bibites, mais ça faisait partie de mon défi que de sortir de ma zone de confort ! Il y avait des tarentules aussi et ça, c’était trop pour moi ! Peut-être une prochaine fois ! ;-)

  6. [...] Je suis de retour de la Grande Muraille de Chine et je veux partager avec vous quelques photos de cette belle aventure. Ce premier billet porte sur la Grande Muraille, mais je vous promets un autre billet bientôt, portant sur mes aventures gourmandes. Et croyez-moi, j’en ai vécu des aventures gourmandes pendant ce voyage ! (Mise à jour : j’ai tenu ma promesse ! Par ici pour découvertes culinaires chinoises…) [...]

  7. Wow Geneviève ! Superbes photos mais pas toutes appétissantes quand même. Mais tu pourras dire que tu en as mangé des bébittes. Courageuse ! Beau voyage, bon retour ! Marise

  8. Marina dit :

    Waou!! Quel voyage!

    Je te félicite et laisse moi te dire que je te trouve bien aventureuse et courageuse de goûter à un mille -pattes. Moi qui ait vécu dans les Antilles, j’en ai cotoyé quelques-uns dans ma jeunesse et je deteste cette bestiole!!!!

    Merci pour ces belles découvertes, cela m’a donné l’envie de découvrir ce pays et surtout les gens qui y habitent.

    Bonne semaine

    • Geneviève O'Gleman dit :

      Merci Marina ! C’est effectivement un pays à découvrir ! Mon passage dans le nord de la Chine m’a donné le goût d’y retourner pour découvrir d’autres régions et d’autres spécialités culinaires, bien sûr ! ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>