À la recherche de la meilleure frite au monde…

À la recherche de la meilleure frite au monde...
20 h 40 min , 1 octobre 2012 0
Publié dans : BLOGUE VOYAGE, Europe

C’est en sillonnant les rues de Bruxelles avec ma fille qu’elle m’a fait remarquer qu’on trouve des cornets de frites belges pratiquement à tous les coins de rue de la capitale. Elle a l’œil, la petite!

Après plusieurs jours en Belgique, nous avions déjà mis la main sur plusieurs cornets de frites, mais sans être convaincues d’avoir goûté à la meilleure d’entre toutes. À vrai dire, elles n’étaient pas si bonnes que ça… J’adore les frites, mais pour mériter d’être mangées, elles doivent être à la hauteur. Croustillantes à l’extérieur, moelleuses à l’intérieur. Un 10/10 dans l’échelle du plaisir. Sinon, je passe.

Inspirée par notre virée sucrée, on a donc décidé de partir à la recherche de LA meilleure frite. Pas question de quitter la Belgique sans connaître ce que c’est une vraie bonne frite belge. Voici donc la suite de notre parcours gourmand mère-fille, cette fois version salée!

Après avoir questionné plusieurs personnes, fouillé la toile et épluché les meilleurs guides, tout nous indiquait que la meilleure frite se trouvait dans le quartier de l’Union européenne.

Nous avons décidé de marcher les 5 km qui séparaient notre hôtel de ce quartier, question d’en profiter pour explorer un nouveau coin de la capitale. Et après une heure de marche, on l’avait bien mérité, cette frite!

Nous voilà à destination. La Maison Antoine, une baraque familiale fondée en 1948, jouit d’une popularité toujours grandissante. Les mordus qui faisaient la file ce jour-là nous ont affirmé qu’il est impossible de s’en sortir : il y a une queue en permanence.

Leurs frites sont cuites à l’ancienne, deux fois plutôt qu’une, dans la graisse de bœuf.

Sacrées meilleures frites au monde par le New York Times, elles avaient intérêt à être bonnes… et elles l’étaient! Fondantes et croustillantes à la fois, elles nous ont fait fondre de plaisir!

La voici, la voilà, la fameuse frite. Il y a peut-être d’autres baraques à frites qui peuvent se targuer d’être les meilleures, mais de toutes les frites qu’on a mangées, celle-là sera difficile à battre!

Maude a insisté pour immortaliser le moment. Alors, me voici prise avec la frite. Vite Maude, prends la photo, j’ai hâte d’y goûter!

La voici qui goûte à son tour…

La semaine prochaine, je vous parlerai d’un métier en voie de disparition et d’une recette traditionnelle belge découverte au hasard de nos promenades dans les rues de Bruxelles.

À bientôt!

Geneviève

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>