Les bonbons préférés des enfants sont…

Les bonbons préférés des enfants sont...
0 h 26 min , 29 octobre 2010 3
Publié dans : BLOGUE CUISINE

Quoi ? Vous n’avez pas encore acheté vos bonbons pour l’Halloween ? Allez ! C’est dimanche !

Si vous pensez que je vais vous proposer des bonbons santé, vous allez être déçus ! Au diable les bons principes, à l’Halloween, on se laisse ensorceler, pour le grand plaisir des fées et des dragons. Vive les bons bonbons! Ne cherchez pas de bonbons « santé ». Un bonbon c’est un bonbon. Corrigez-moi si j’ai tort, mais il me semble absurde de priver un enfant de bonbons le soir de l’Halloween. À part pour les allergies alimentaires, bien sûr.

Des classiques paparmanes jusqu’à la boule de gomme, en passant par le chocolat, les bonbons surs, la réglisse et les discutables bonbons au coca-cola… Comment savoir si votre sélection plaira aux enfants du quartier? J’ai questionné des enfants âgés entre 6 et 14 ans pour savoir ce qui est « cool » et ce qui ne l’est pas. Heureux de « passer leur commande aux adultes » et impitoyables face aux bonbons qu’ils considèrent « infectes », voici leur verdict.

 

Les bonbons « on en redemande »

  • Le chocolat, sous toutes ses formes.
  • La gomme à mâcher et les casse-gueules
  • Les caramels
  • Les bonbons surs ou pétillants
  • Les jujubes
  • Les suçons
  • Les rouleaux de pastilles (de type Rocket)
  • La réglisse à la fraise

Les bonbons « on s’en passerait »

  • La réglisse noire
  • Les bonbons à la cannelle (les enfants trouvent leur goût trop intense)
  • Les bonbons aux saveurs bizarres (comme au coca-cola ou au savon)
  • Les croustilles (elles arrivent écrasées à la maison)
  • La tire Ste-Catherine et le toffee
  • Les bonbons durs
  • Les papermanes
  • Le nougat
  • Les arachides
  • Les fruits frais

Guide d’achat

  • Méfiez-vous des manufacturiers peu connus. Il en vaut la peine de faire confiance aux grandes marques puisque chaque année, l’Agence canadienne d’inspection des aliments effectue des rappels sur des bonbons jugés impropres à la consommation. Par exemple, il y a quelques années, des particules de métal ont été retrouvées dans une gamme de bonbons importés du Brésil. Pour plus d’informations : www.inspection.gc.ca et quelques conseils supplémentaires ici.
  • Les mini-barres de chocolat figurent parmi les bonbons les plus coûteux, mais aussi les plus populaires. Un conseil : préparez des sacs contenant de 5 à 10 bonbons différents. La distribution est facile, équitable et standardisée. Chaque enfant reçoit une sélection équivalente et il n’y a pas de jaloux. Vous évitez le syndrome des grosses poignées en début de soirée.
  • Quoiqu’il est de la responsabilité du parent de l’enfant allergique de s’assurer que les bonbons soient sécuritaires pour ce dernier, ne prenez pas de risque et évitez les arachides en écaille. D’autant plus que les enfants non allergiques s’entendent pour dire que c’est un peu « poche » d’en recevoir à l’Halloween. Au fait, pourquoi ne pas prévoir une sélection de bonbons sans arachides pour les enfants allergiques de votre quartier ?
  • Oubliez les fruits. Chaque année, des lames de rasoir, des aiguilles, des agrafes et même des produits toxiques sont injectés dans des fruits frais. Le pire, c’est qu’ils passent incognito, même suite à une inspection rigoureuse. Comment différencier vos fruits, sécuritaires et plein de bonnes intentions, d’une pomme empoisonnée par une personne malveillante ?
  • Prévoyez de la monnaie pour les tirelires de dons. Dans mon quartier, les récoltes de monnaie donneront un coup de pouce à la Fondation Cité de la Santé.

À lire :

Le billet Plaisirs d’Halloween, bonbons plaisir de ma collègue nutritionniste Stéphanie Côté sur Naître et grandir

L’article Halloween le week-end de Martine Bouliane dans Cyberpresse

3 Responses

  1. mamanbooh dit :

    Merci pour ce billet qui nous enlève du poids sur les épaules!

    Vive les occasions spéciales et apprécions sinon les petites plaisirs du quotidien.

    Bravo pour l’ensemble de ton travail!

  2. oglemang dit :

    Merci mamanbooh ! Je suis d’accord avec toi, vive les occasions spéciales, sans pour autant négliger les petits plaisir de tous les jours. On peut avoir envie de déguster un bonbon sans raison, un soir de semaine comme les autres. Une fois n’est pas coutume !

  3. […] un bonbon c’est un bonbon, comme le dit si bien Geneviève O’Gleman dans son article sur les bonbons préférés des enfants. D’autant plus que selon de nombreuses études, aucune preuve scientifique ne laisse […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>