Les Fraises du Québec, une leçon de patience !

Les Fraises du Québec, une leçon de patience !
13 h 52 min , 14 juin 2011 9
Publié dans : BLOGUE CUISINE

À gauche : la fraise du Québec – À droite : celle de la Californie !

Une image vaut mille mots : à gauche, la fraise du Québec, juteuse, colorée, fragile. À droite, celle de la Californie, ferme, sèche, blanche… Et je ne vous parle même pas du goût !

Les fraises du Québec sont (enfin!) arrivées et à la maison, c’est la fête ! On s’en régale et on va se bourrer la fraise tout l’été… Quel bonheur que d’écraser une fraise chaude et bien juteuse entre sa langue et son palais ! Les yeux fermés, c’est encore meilleur ! ;-)

C’est un plaisir qui vaut largement l’attente.

Au Québec, nous avons accès à des fraises à l’année. Mais la question se pose : est-ce que les fraises de la Californie méritent une place dans notre assiette ?

En plein hiver, lorsqu’on est en manque total, peut-être.

En avril, mai… on devrait se raisonner et se dire que les fraises du Québec s’en viennent. On résiste pendant quelques semaines…

Entre juin et septembre, même octobre : c’est un sacrilège que d’acheter des fraises d’ailleurs! On ne devrait même pas importer de fraises pendant cette période !

Mes premières fraises de la saison…

Quand oserons-nous bouder les fraises insipides ? Quand aurons-nous la sagesse d’attendre les fraises d’ici ? Il y a pourtant bien des arguments : les fraises d’ici sont meilleures au goût, elles polluent moins par le transport et encouragent les producteurs d’ici. Nous pouvons dépenser les kilomètres alimentaires pour acheter des produits qui ne pousseront jamais ici, comme l’ananas et le kiwi, et attendre la saison pour les produits locaux.

Après tout, qui envisagerait faire une épluchette de blé d’Inde en janvier ?

9 Responses

  1. Carole dit :

    Bien d’accord, encourageons d’abord nos producteurs locaux, plus de travail, moins de chômage, et moins de pollution.

  2. Julie dit :

    Comme je suis d’accord! Les fraises de la Californie ne goûte rien. Faites en manger à quelqu’un qui n’aurait jamais manger de fraises et vous lui enleverez le goût d’en manger encore. Par contre, donnez-lui des fraises du Québec et il voudra déménager ici!!! Et, le côté environemental est loin d’être à négliger. Faisons d’une pierre deux coups et régalons-nous de notre précieuse richesse.

  3. Geneviève O'Gleman dit :

    Et il y a plein d’autres arguments en faveur des aliments du Québec sur le site suivant : http://www.toujourslebonchoix.com/ Bonne lecture !

  4. Sandra dit :

    Oui, c’est tellement vrai que les fraises du Québec sont…le SUMMUM, tout simplement. Quel plaisir que d’aller les cueillir et d’en goûter quelques-unes au passage, bien juteuses et gorgées de soleil…(si la température a été clémente…dommage quand elles goûtent l’eau!)

    Je suis une inconditionnelle, je vais cueillir des fraises au moins 3 fois, sans compter les bleuets, et les framboises… Et j’ai un « fermier de famille » de qui j’achète un panier toutes les semaines de l’été. Mais voilà, je l’avoue, il m’arrive de m’échapper et de satisfaire partiellement une envie de fraises « fraîches » durant la saison froide, et même pas si froide. Non, ce n’est pas aussi bon. Mais ça fait changement et ça fait des collations faciles pour les boîtes à lunch!

    Péché avoué à moitié pardonné?… ;-)

    • Geneviève O'Gleman dit :

      Je suis d’accord avec toi Sandra, l’hiver, ce n’est pas la fin du monde – et les fraises de la Californie ont moins voyagé que les kiwis de la Nouvelle-Zélande. Mais l’été… j’ai de l’urticaire lorsque je vois des quantités industrielles de fraises importées dans les supermarchés ! L’été dernier, un supermarché donnait des bleuets des États-Unis en prime avec achat alors que c’était la saison des bleuets du Québec – c’est inacceptable.

  5. Sandra dit :

    Tout à fait d’accord! Quand les fruits d’ici sont disponibles, on ne devrait pas offrir ceux d’ailleurs. Encore moins les donner!

    Et c’est la même chose pour le porc: on nous propose parfois des filets à rabais en provenance des USA… Désolant. D’où l’importance de lire les étiquettes!

  6. Francine Jobin dit :

    Geneviève, tu dois sûrement avoir une petite recette de confiture maison santé, penses-tu que cela serait possible de nous la partager? Merci à l’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>