Comment bien manger en Martinique avec 20 euros?

Comment bien manger en Martinique avec 20 euros?
19 h 54 min , 17 décembre 2012 0

En voyage, j’essaie toujours de dépenser judicieusement mes dollars, euros, yens ou pesos. Puisque voyager à petit prix me permet de voyager plus souvent, j’essaie de limiter les dépenses à chaque destination.

En Europe, pour les repas, j’essaie de ne pas dépenser plus de 50 euros par jour pour deux adultes et un enfant. Grosso modo, ça fait 20 euros par jour par adulte et 10 euros pour notre fille, qui finit souvent par partager notre plat.

La Martinique appartient à la France, j’ai donc décidé de conserver le même barème. Toutefois, en Martinique, les prix sont assez élevés merci. L’importation des denrées fait qu’on paye souvent 4 euros (soit 5,50 $ CAD) une boisson gazeuse qui coûterait 1 $ ou 2 $ au Canada. Il n’est pas rare de voir des plats à 15 ou 20 euros sur le menu des restos. Ça gruge un budget en un seul repas!

Pourtant, j’y suis arrivée. Voici l’exemple d’une journée à 20 euros. Vous verrez que je ne me suis pas privée du tout!

Petit déjeuner : 1 euro 

Un « pomme-cannelle », un pain brioché typique de la Martinique, qui ne contient ni pomme, ni cannelle! En fait, c’est plutôt parce qu’il ressemble à un fruit, la pomme de cannelle.

Collation : 2 euros

Une crème glacée locale, à la vanille et à la cannelle. Cette fois, il y a vraiment de la cannelle! Maude trouve que ça goûte la tarte aux pommes. Moi je ne trouve pas, mais je trouve ça franchement délicieux. Je n’avais jamais mangé de crème glacée à cette saveur. En Martinique, les « glaces » locales sont nettement moins chères que les glaces importées qui reviennent à 4 euros (comme les Drumstick, les Magnums et les autres barres qu’on retrouve au Canada).

Dîner : 4 euros

Une baguette au jambon, garnie de carottes et de vinaigrette. En Martinique, il y a plein de petits snacks où l’on peut se commander un sandwich avant d’aller à la plage.

Apéro : 4 euros

Des acras de morue, à la plage. Les acras, c’est la spécialité de la Martinique et de quelques autres pays dans les Antilles. Ce sont de petits beignets à la morue, aux crevettes ou aux légumes, frits dans l’huile. La pâte contient aussi des oignons et du piment fort. C’est croustillant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur. Délicieux!

Souper : 9 euros

Un colombo d’agneau, avec du riz et des « légumes-pays ». Le colombo, c’est une autre spécialité de la Martinique qui ressemble au cari indien. Que ce soit du poulet ou de l’agneau, la viande est cuite lentement dans un bouillon aux épices. Parfumé, mais pas piquant, c’est vraiment bon. On le sert avec du riz, mais aussi avec les « légumes-pays », soit une variété de légumes cultivés sur l’île.

Sur la photo, de gauche à droite, on y trouve l’igname, le fruit à pain, la banane plantain et la patate douce. Ça change des frites qu’on retrouve trop souvent dans les restos touristiques.

Voici ma fille avec la cuisinière derrière le savoureux colombo. Son nom? Geneviève! Ma fille croit maintenant que toutes les Geneviève cuisinent bien…

Total : 20 euros

Comme Maude a pigé dans mes portions généreuses, j’ai utilisé son budget de 10 euros pour des boissons. Un café le matin, une grosse bouteille d’eau à la plage, une bière à l’apéro, un jus de goyave et un ti-punch en soirée. Vous connaissez le ti-punch? C’est la boisson emblématique de la Martinique. Du rhum, servi avec un quartier de lime et un peu de sirop de canne. C’est FORT, mais on ne peut pas venir en Martinique sans boire un ti-punch, alors…

Voici mes voisins de table qui prennent un ti-punch.

Vous l’aurez deviné, j’ai réussi à respecter mon budget en visitant les petits restos du coin, fréquentés par les Martiniquais. Nous étions souvent, si ce n’est toujours, les seuls étrangers. En voyage, je fuis les restos touristiques et les endroits où l’on me propose ce qu’on pense que je veux manger : des burgers, des frites, du poulet grillé, de la pizza… Je voyage pour découvrir ce que les gens mangent ailleurs. Je ne veux surtout pas me retrouver devant un plat américanisé, insipide et trop cher.

En Martinique, je me suis senti la bienvenue partout. Les Martiniquais sont fiers de leur cuisine et de leurs traditions. Partout, nous avons été accueillies comme on accueille des amis. On nous reçoit avec un grand sourire et un « Bonjour, comment tu vas? »

Alors, pourquoi se priver d’une nourriture si délicieuse, authentique et bon marché?

Je poursuis mon périple en Martinique et comme Noël approche, je vais partir à la découverte de leurs traditions des Fêtes. Je vous en parlerai la semaine prochaine.

À bientôt!

Geneviève

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>