5 aliments que j’ai découverts en Italie

5 aliments que j'ai découverts en Italie
20 h 10 min , 19 novembre 2012 0
Publié dans : BLOGUE VOYAGE, Europe

Au-delà du basilic, des tomates et de la mozzarella, l’Italie regorge de trouvailles gourmandes.

On s’attend à goûter à de nouveaux aliments lorsqu’on part en Asie ou en Afrique. Mais à Gênes? À Turin? On pense bien connaître la cuisine italienne. À vrai dire, on connaît ses classiques… les pâtes, les risottos, les saucissons… Et avec la mondialisation, on peut manger de l’italien à peu près partout. On espère simplement que ce soit meilleur en Italie!

Je m’attendais donc à bien manger, mais je ne m’attendais jamais à faire de si belles découvertes. J’ai été agréablement surprise!

Alors voici mes 5 découvertes italiennes :

Le giuggiole (jujube)

J’avais déjà goûté aux jujubes (le fruit et non le bonbon) au Guatemala. Mais les jujubes italiens n’ont rien à voir! Ils sont plus sucrés, plus crémeux et vraiment délicieux. En plus, c’est un fruit qui coûte trois fois rien!

Le cachi (kaki)

J’avais aussi déjà goûté au kaki lors de mes voyages en Amérique centrale. À quelques reprises, mais sans coup de foudre. En Amérique centrale, ce fruit n’a ni la même forme (plus allongée), ni le même goût (moins sucré et légèrement astringent, un peu comme le vin rouge ou le chocolat noir, qui laissent une sensation « rugueuse » sur la langue). La version italienne est complètement différente, à croire qu’il ne s’agit pas du même fruit. Très, très juteux. Très, très sucré. Je me suis régalée! Vous auriez dû me voir après avoir dégusté mes fruits, assise dans un parc, avec le museau et les doigts tout collés. Très chic!

Le pandolce

Ce « pain sucré » garni de fruits séchés et confits était absolument délicieux. Il s’agit d’une spécialité de Gênes et du nord de l’Italie. À la fois massif et léger, c’est sa texture qui m’a le plus étonnée.

Ce pain est lourd, mais dès qu’on en prend une bouchée, il se défait et fond dans la bouche. Un régal qui a accompagné quelques-uns de mes petits-déjeuners italiens, avec un bon latte, évidemment!

 

La torta di riso


Imaginez une pâte feuilletée garnie de pouding au riz bien crémeux, salé et fromagé. Gourmand et soutenant! Pour 2 euros, on peut faire un bon bout de chemin avec ça dans le ventre. J’adore les spécialités locales qui me permettent de voyager pour pas cher. Et c’est toujours dans les marchés publics que je fais ces petites trouvailles. C’est bien beau aller au resto, mais en voyage, je suis incapable d’y aller trois fois par jour. Vive la bouffe de rue!

La farinata

Spécialité de la Ligurie, la région de Gênes, c’est une galette mince à base de farine de pois chiche, d’eau et d’huile d’olive, cuite dans un four à bois. En entrée ou à l’apéro, on la déguste nature avec un verre de vin. Sinon on peut aussi la garnir de fromage, de pancetta ou d’artichaut et en faire un repas complet. Il n’y a pas que la pizza lorsqu’on veut manger sur le pouce en Italie!

C’était mon deuxième voyage en Italie, et je suis certaine que la prochaine fois que j’irai, je ferai encore d’autres découvertes gourmandes. Quel pays fascinant!

La semaine prochaine, je vous parlerai du congrès du mouvement Slow Food auquel j’ai assisté à Turin.

À suivre!

Geneviève

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>